400 ans d'expériences de pédagogie et d'accompagnement

Navigation

Actualité Collège
La semaine aménagée au collège
wp5_date : 2019-02-07
post_date : 2019-05-17
wp5_post : wp5_post_oui

mai
17
2019

Sur la semaine des voyages scolaires pour le collège, du 13 au 17 mai 2019, des sorties ont été organisé pour les élèves qui n’ont pas pu ou voulu partir. Les élèves de 6ième se sont rendus sur le site d’accrobranche au Vernet d’Ariège, les 5ième sont allés en visite au SMECTOM puis à la rencontre des membres de la communauté de l’agneau à Plavilla, les élèves de 4ième ont participé à une course d’orientation à l’abbaye de Cailloup. Les élèves de 3ème ont participé à un atelier animé par l’Amicale des Anciens le mardi et ils sont partis au cœur de la ville Rose pour une visite historique le jeudi.

La belle verte…

C’est dans un cadre authentique, vert et bucolique que les élèves de 6ième ont été amené pour cette journée du 16 mai. Au milieu d’arbres centenaires, La Belle Verte propose divers parcours d’accrobranche et de tyroliennes qui ont émerveillés nos élèves. Ces derniers ont pu apprécier les hauteurs, braver les obstacles et faire preuve d’énormément de courage !
Alors qu’un groupe crapahutait dans les arbres, l’autre groupe restait sur la terre ferme pour des jeux de balle, des quizz et autres divertissement… en attendant leur tour.
Une bien belle journée remplie de joie et de soleil !

CO à Cailloup

Le jeudi 16 mai, tous les élèves de 4ème sont partis en balade au site de l’Abbaye de Cailloup pour une formidable et conviviale course d’orientation.

Autour de l’environnement

Le jeudi 16 mai, une quarantaine d’élèves des classes de 5ème a vécu une sortie autour du thème de l’environnement.

La matinée s’est ouverte par une visite au SMECTOM, entreprise de récolte, tri et enfouissage des déchets en Ariège. Deux membres du SMECTOM ont mené une visite complète du site de tri, où les élèves ont assisté au travail à la chaine pour séparer l’alu du plastique et autres matière recyclable. Ce travail est effectué en majorité par des salariés en voie de réinsertion, et une partie des matériaux récupéré est directement réutilisé (exemple : les copeaux de bois issus des palettes broyées alimentent tous les besoins en énergie thermique du site).

Après cette visite édifiante et mobilisante pour la cause de l’environnement, nous sommes allés à la rencontre d’une autre forme d’écologie au monastère de Plavilla. Les petites sœurs et les petits frères de la communauté de l’Agneau font parti d’un ordre mendiant, c’est-à-dire qu’ils ne vivent que des dons reçus (en nature et en numéraire), et de la mendicité lors de leurs déplacements. Bien entendu, nous ne sommes pas arrivés les mains vides, les parents et le personnel de Notre-Dame ayant réunis des dons pour participer aux besoins de la communauté. Le choix de vie sobre et simple des petites sœurs et des petits frères impacte directement sur leur lien à l’environnement. Il s’agit d’accueillir et de respecter la création que Dieu nous confie.

Respecter celles et ceux qui nous entourent, ne pas « polluer » son voisin, son frère, sa sœur, mais s’enrichir de l’autre et en être responsable, voilà un engagement environnemental ambitieux. Et voilà que ces humbles parmi les humbles, par leur simplicité, nous témoignent de chemin d’écologie dans toute ses dimensions, et dans la joie !

Atelier « Histoire de l’Institution »

Le Mardi 14 mai, dans le cadre de la semaine aménagée, les élèves de 3ème B ont reçus la visite d’anciennes élèves venues leur raconter leur vie à Notre-Dame du temps où elles étaient élèves. A l’aide d’une exposition de photos et de texte retraçant les moments forts de la vie de l’école, les élèves ont pu découvrir combien leur vie était différente des élèves d’aujourd’hui.

Les anciennes ont insisté sur la liberté dont disposent les jeunes actuellement et leur ont conseillé d’en faire bon usage. En effet, à leur époque, les repas au réfectoire se déroulait dans le silence, il était tout juste permis de chuchoter avec sa voisine. L’école n’accueillait que des filles, les garçons étaient scolarisés au « petit séminaire » c’est-à-dire à Jean XXIII. Les élèves internes ne rentraient chez elle qu’une seule fois, à la fin du trimestre. Les douches n’existaient pas, la toilette se faisait à la bassine avec un gant de toilette, parfois derrière un petit rideau. Le petit muret qui se trouve sur le haut de la cour, servait à l’époque à délimiter la cour, du jardin potager, du verger et au fond de la ferme. L’école était en effet totalement indépendante. La nourriture provenait directement du potager de l’école dont s’occupait avec passion Madame St Xavier qui était aussi la Directrice. Chaque jour les restes des repas servait à donner à manger à « Monsieur »… le cochon de la maison ! Les élèves ont pu voir les ruines de sa porcherie ainsi que la roue et les vestiges des canaux d’irrigation qui se trouvent au fond du jardin.

Un voyage dans le temps à Toulouse

Ici Toulouse… les Français parlent aux troisièmes… Ce jeudi 16 mai 1942 (pardon 2019), les élèves de troisième (qui n’étaient pas parti en Espagne) et leurs accompagnants ont fait un voyage dans le temps pour se plonger dans la ville de Toulouse aux temps noirs de la Seconde Guerre Mondiale. Deux guides de l’Office de Tourisme de la ville de Toulouse leur ont fait redécouvrir la ville sous cet angle historique.

Plus tard dans l’après-midi, les élèves ont encore remonté le temps pour découvrir le Musée des Augustins autour de guides. L’angle de cette visite avait pour thème  » Un regard sur la monstruosité : une façon originale de parcourir ces vestiges d’une autre époque.«