400 ans d'expériences de pédagogie et d'accompagnement

Navigation

Actualité Institution
Présentation de Marie au Temple
wp5_date : 2019-02-07
post_date : 2019-11-21
wp5_post : wp5_post_oui

novembre
21
2019

Le 21 novembre, fête de la présentation de Marie au temple au sein de l’Église, l’événement est vécu chaque année à l’école à chaque niveau.

Le primaire fait une célébration (voir texte ci-dessous), le collège oscille entre célébrations et temps de prière et une messe est dite. Tout cela pour une raison bien simple : Sainte Jeanne de Lestonnac, fondatrice des communautés et écoles Marie Notre-Dame a présenté toute sa communauté, ses élèves à Marie, afin qu’elle les garde sous sa protection et intercède pour eux auprès de son Fils. Le nom choisi de Marie Notre-Dame nous le rappelle.

Texte de la présentation au Temple de Marie – au Primaire :

La présentation de Marie au temple est une fête catholique et orthodoxe. Cet épisode de la vie de Marie ne se trouve pas dans les quatre évangiles mais dans le pro-évangile de Jacques.

Le message spirituel que nous laisse cet événement est que depuis toujours, le cœur de Marie est entièrement dédié à Dieu. La tradition nous apprend qu’à cette époque les parents qui aiment Dieu consacrent leurs enfants avant et après leur naissance à Dieu. Anne et Joachim, les parents de Marie, à l’âge de trois ans au Temple où avait lieu une cérémonie : la cérémonie de la consécration. Dédier à Dieu, offrir par amour à Dieu : passer du profane au sacré.

Suite à cette consécration, les enfants habitaient dans les dépendances du Temple et servaient les prêtres et les lévites qui étaient voués au service du Temple.

Marie habite pendant 12 ans et travaille au Temple. Elle est éduquée dans le Temple de Dieu, loin du monde, dans le recueillement, la prière, la contemplation.

Marie, offerte à Dieu dans son Temple se prépare à devenir le temple vivant de la divinité car Marie porte l’Enfant Jésus.

Marie vit les Béatitudes  

Marie vit à Nazareth, elle est fiancée puis épouse Joseph qui est charpentier. La maison à Nazareth était constituée d’une grotte prolongée d’une construction en pierres taillées, qui ressemblent à celles d’autres maisons de ce temps-là dans cette région. Cette maison n’est pas un palais, elle est sobre, simple, les murs sont hauts de trois mètres et soutiennent un toit plat, il y a une porte et une fenêtre. Pour Marie être humble signifie se confier en Dieu.

La douceur dont parle la béatitude n’est autre que l’humilité mise en acte dans les rapports avec le prochain. Les disciples, pendant la vie terrestre, pour se maintenir fidèles à la bonne nouvelle du Seigneur, souffrent persécutions et afflictions. Ils ont besoin d’une mère qui apprécie leur sacrifice et qui les accompagne.

Marie recherche la justice et pour cela elle écoute la parole de Dieu, l’accueille dans son cœur, la médite, s’engage à la garder, et à la mettre en pratique.

Marie est heureuse parce ce que son cœur est pur, elle peut voir le visage de Dieu, et « Dieu est lumière, Dieu est amour ».

L’intervention miséricordieuse de Dieu vis-à-vis de son peuple s’accomplit en Marie avec la naissance de Jésus. Cette miséricorde ne concerne pas seulement le pardon des péchés, mais aussi l’attention aux misères, la sollicitude quasi maternelle envers tout homme qui souffre. 

Marie de Nazareth est bienheureuse en tant que Mère de Celui qui est notre paix, cette paix dont les anges de Noël chantèrent joyeusement la venue : « Paix sur la terre aux hommes qu’il aime ». Marie est sagesse :  dès la persécution d’Hérode contre l’enfant Jésus jusqu’à l’heure du mystère pascal. Il est difficile de parler d’allégresse en de tels moments, mais la douleur ne supprime pas une certaine joie à demeurer dans l’amour et la fidélité au Seigneur.