Plus de 400 ans d'expériences de pédagogie et d'accompagnement

Navigation

Actualité
Institution

mai
28
2021

Fête de Sainte Jeanne de Lestonnac

Depuis le 15 mai, l’ensemble de l’école Notre-Dame fête sa fondatrice : Sainte Jeanne de Lestonnac. La famille de la Compagnie Marie Notre-Dame est une congrégation religieuse et un réseau éducatif qui s’étend sur tous les continents pour promouvoir et accompagner l’éducation et la dignité des enfants, filles et garçons.

À Pamiers, les célébrations ont rythmé la semaine à tous les niveaux.

Au premier degré, les maternelles découvrent que l’identité de leur école est particulière : une femme forte par la bienveillance en est l’initiatrice. Une religieuse du XVIIème siècle qui a créé les premières écoles pour filles.

Au primaire, beaucoup la connaissent déjà. On va plus loin pour comprendre qu’elle a choisi Marie, Notre Dame, la mère de Jésus, à donner à ses élèves comme modèle et recours. Avec l’évangile des noces de Cana, nous voyons que Sainte Jeanne nous a confié à Marie car elle est bienveillante, douce et discrète, attentive au bonheur de chacun et active pour que la joie demeure.

Chaque classe a décoré son espace de célébration avec des fanions, des élèves ont apporté des fleurs. Cette année, tous les enfants de primaire des écoles de la Compagnie en France ont reçu un cadeau pour la fête de Sainte Jeanne : un bracelet de couleur inscrit d’une phrase que notre fondatrice a laissé en héritage aux élèves présents et à venir de ses écoles : « Tendre la main / Unissons nos forces /… »

Au collège, nous pourrions regretter les années de grandes célébrations, tous réunis, mais le protocole sanitaire nous invite à découvrir la profondeur de célébrations à l’aune d’une classe, l’une après l’autre, à la chapelle ou à l’oratoire de l’école. Cette intimité est aussi un cadeau qui nous fait avancer, encore, ensemble. Autour de l’évangile des talents, nous pénétrons le sens profond de l’appel qu’a reçu Jeanne de Lestonnac. Chacune et chacun de nous est doué. Le chemin de l’éducation est un chemin vers l’intériorité. C’est là que nous découvrirons la magnifique graine qui est en nous et qui mérite de s’épanouir. Chacun et chacune différent et talentueux. Mais comme c’est difficile de se regarder soi-même avec bienveillance, Sainte Jeanne nous donne le truc : « il n’y a rien que je vous recommande autant que l’amitié entre vous. ». C’est dans le regard de nos amis que se reflète notre vrai visage. Et c’est un visage souriant. Nos collégiens aussi rentrerons chez eux avec une belle phrase de Jeanne : « La vie de chacun est à écrire/Ne laisse pas s’éteindre la flamme que j’ai allumé dans ton cœur/Éduquer pour la justice, la solidarité, l’engagement/…»

Au lycée, nous nous penchons avec les élèves sur la notion de fondation. Prenant le parallèle avec l’architecture, nous étudions un plan de la Sagrada Familia, cathédrale de Barcelone dont l’une des façades est ornée en belle place d’une statue de Santa Juana de Lestonnac, protectrice des enfants et patronne de l’éducation des jeunes filles. Nous comprenons qu’une fondation permet la construction, l’édification. Nous explorons d’abord sur quelles fondations solides s’est construite Sainte Jeanne. Saint Ignace, ses parents, son oncle Montaigne, son mari, ses enfants, ses amies, et toujours, la Vierge Marie. Quand on bâtit sur du solide, pas étonnant que cela dure. Alors, nous saisissons tranquillement qu’une chaine s’établit. Édifiés par l’héritage de foi, d’éducation et d’ouverture de Sainte Jeanne nous aussi sommes et seront fondations pour que d’autres construisent.