Plus de 400 ans d'expériences de pédagogie et d'accompagnement

Navigation

Actualité
Collège

septembre
30
2021

Jouer la déclaration de guerre de 1914

C’est un jeu peu commun qui s’est déroulé au CDI jeudi dernier, le 30 septembre. En effet, les élèves de 3ème ont rejoué la première Guerre Mondiale.

Six volontaires se sont proposés pour devenir leader d’une équipe (attribuée par tirage au sort des cartes de meneurs d’équipe) et chaque équipe représentée une nation impliquée dans la guerre. Puis, les groupes se sont constitués après que chacun ait tiré sa propre carte de personnage. Une carte de l’Europe en 1914 est donnée à chaque groupe.

Le jeu débute avec la Une des journaux annonçant l’attentat de Sarajevo. Le premier tour est très sage ; les décisions prises par les groupes est assez proche du déroulement historique réel. Mais cela n’a pas duré au second tour quand le président Poincaré, contre toute attente, décide de faire baisser la tension en utilisant sa carte négociation : il annonce à ses partenaires russes et serbes que leur alliance n’est pas automatique et ne fonctionnera que si la Russie est réellement attaquée. Cela jette un froid chez ces alliés, mais ne suffit pas à faire reculer la guerre car l’ultimatum austro-hongrois à la Serbie a déjà été lancé et la mécanique des alliances joue implacablement. La guerre est finalement déclenchée (ouf !). Le jeu a duré une heure.

Il a fallu, au cours du jeu, relancer parfois les pacifistes qui se sont vite découragés : « De toute façon, cela ne sert à rien que j’intervienne, ils ne m’écoutent pas ! ». Cet isolement des pacifistes mais aussi leur présence dans chacune des sociétés, est un élément riche du jeu.

Cela a permis à chaque groupe de mesurer exactement la situation. Les objectifs de ce cour étant de faire percevoir l’engrenage des alliances et de faire comprendre qu’il n’y a pas unanimité et montrer aussi l’isolement et l’échec des pacifistes.

Les élèves de Troisième ont joué calmement et sérieusement. Bien sûr, il y a eu quelques cris et exclamations, un peu de cinéma parfois de certains leaders, mais il y a eu une vraie attention. Pour éviter les cris de triomphe, aussitôt le jeu terminé, les élèves sont récompensés avec un documentaire sur Verdun : « voilà ce que vous avez gagné ! ».